Témoignage  Anne Berlioz    Lyon

Mon studio est saisi par le fisc

JE DOIS PAYER LA DETTE DE MON EX-MARI DE 220 000 EUROS !

En 2013, une société appartenant à mon ex-mari a subi un redressement fiscal de 222 640 euros sur des revenus qualifié de frauduleux.

L’administration fiscale intègre ce montant à notre première feuille d’imposition sur le revenu en 2013 année de notre mariage. ( Mariée en septembre sous le régime de la séparation de bien)

Je demande le divorce en 2015.

Malgré mon contrat de mariage en séparation de biens et mon divorce, le fisc me poursuit pour l’intégralité de cette dette au titre de la solidarité fiscale entre ex-conjoints. Mon ex-mari a quitté la France, s’est remarié et vit paisiblement avec sa nouvelle famille sans être inquiété.

 

J'ai 41 ans, je suis divorcée depuis 6 ans et mère isolée élevant seule mes deux enfants de 5 et 7 ans, sans pension alimentaire.

J'ai découvert cette dette de mon ex-mari après mon divorce. Je n’ai aucun lien avec avec la société redressée, je n’ai jamais commis ni fraude ni infraction, j'ai toujours travaillé et payé mes impôts régulièrement.

Sous la pression des services de recouvrement fiscaux, je me suis engagée à régler cette dette à raison de 1000 € par mois.

Mais à la veille de Noël 2020, je reçois un courrier m'indiquant devoir payer 2 500 euros par mois pour régler cette dette. En cas de non paiement, ils saisiront mon salaire et vendront mon unique bien immobilier sur lequel ils ont pris une hypothèque.

Que vais-je devenir ? Comment élever mes enfants et payer mon loyer ?

Cette action violente est injuste!  L'administration le sait, mais c’est légal.